mardi 20 juin 2017

Ces sondages, toujours aussi forts

Ah, ces sondages !
Ils avaient dit que Macron aurait sa majorité absolue, ils ont eu raison.
Balaises de chez balaises !

Maintenant, Jean-Jacques, regarde-moi un peu le détail :

  • Pour les En Marche : sondages dans les 450, résultats = 350
  • Pour les LR : sondages dans les 80, résultats : 137
  • Pour le FN : sondages : "de 1 à 6" (genre je prend pas de risques), résultats : 8 ! 
  • Pour le PS : sondages 20 à 30, résultats = 45
  • Et on finit en beauté avec les Insoumis : sondages "de 8 à 17" (soyons fous), résultats = 27 ! Caramba ! Encore raté ! 


En gros, ils ont tout faux. Même sur l’abstention, ils se sont bien gaufrés.

Mais en fait, pour décourager les empêcheurs de marcher en rond, d'aller voter, c'était pas le pronostic idéal ?

vendredi 16 juin 2017

Les pleins pouvoirs

Regardez-moi ce joli dessin.

















Dimanche, toute la France vote les pleins pouvoirs à son Chouchou adoré.

Enfin, toute la France, c'est vite dit : ça fera le tiers de la petite moitié qui ira voter. Mais ça suffira pour gagner le gros lot : mettre à l'Assemblée 400 députés qui se sont déjà engagés - par écrit ! - à jouer les bénis-oui-oui de Chouchou adoré.
Qui d'ailleurs a déjà prévenu qu'il gouvernera par ordonnance.

Les pleins pouvoirs ?...

Allo, Jean-Jacques ! C'était quand la dernière fois qu'on a voté les pleins pouvoirs ?
Qu'est-ce que tu dis ? Les heures les plus sombres de quoi ?...
Putain, avec la télé à côté j'entend rien. Crie plus fort !

mardi 23 mai 2017

LGBT par-ci, LGBT par-là, LGBT partout

Eh, Jean-Jacques, t’as vu ça : Hanouna, comment il s’en prend plein la tronche, avec sa blague sur les pédés ! Maintenant, lesannonceurs annulent leurs contrats, le Hanouna ça va le taper là où ça lui fait vraiment mal. 

Macron, lui, son seul ennemi, c’est les anti-LGBT ! A croire qu’on a déployé Vigipirate contre les homophobes.

Comment ils nous bassinent avec leurs droits LGBT ! 
D’ailleurs, ils veulent quoi, ces LBGT ? Gégé, le coiffeur (le fan de Philippot), il avait lu un article dans Têtu, il m’a expliqué :

Les Lesbiennes et les Gays, pas besoin de faire un dessin, on est tous au courant : avec Taubira, ils ont eu le mariage et l’adoption. Maintenant, ils veulent la GPA et la PMA. Et Macron va leur donner.

Les Transsexuels, on commence à comprendre : pouvoir changer de "genre" à volonté, et avoir la greffe du zizi remboursée par la Sécu, plus besoin d’aller en Suisse. Après le mariage pour tous, le zizi pour toutes. OK.

Mais dans LGBT, il y a aussi le B. Les Bisexuels ? Ils demandent quoi  ceux-là, au juste ??? Gégé, il voyait pas trop. C’est pas le droit de "vivre leur sexualité à plusieurs" : ça, ils l’ont déjà depuis longtemps.
Alors, quoi d'autre ?

Est-ce que ça serait pas le droit au mariage en « trouples » ? Et tout ce qui va avec : Déclarations d'impôts (Parent 1, 2, 3, ... N), Héritage ?

Donc la polygamie, non, mais les trouples, oui ?... 

samedi 6 mai 2017

Le prono du soir d'avant

Allez, moi aussi je vais y aller de mon prono de 2ème tour :

Je parie sur 40% Marine, 60% Macron.
Je vous passe les virgules.

Pourquoi ? Eh ben, comme les sondages ne se sont pas plantés pour le premier tour, pourquoi se planteraient-ils pour le second ?

Ça veut dire qu'on a perdu.

Mais ça veut dire aussi qu'on a gagné : 40% des français auront voté FN. Pour quasiment la moitié, ce sera la première fois de leur vie. Sûrement pas la dernière.

Et mon prono pour la suite des opérations :

Dans quelques jours, Macron révèle la composition de son gouvernement. Premières grosses déceptions chez les LR. Les Frondeurs et les Insoumis, chauds bouillants pour foutre le bordel à la première occasion. Tout ça cumulé, ça nous fait déjà 60 à 70% de mécontents.

Dans 6 mois, après deux ou trois tentatives de réformes à coup d'ordonnances, des grèves musclées, la cote de popularité de Macron commencera à s'approcher de celle de Hollande.

Ensuite, on continue de descendre gentiment la pente : désindustrialisation, ubérisation, chômage, islamisation, et terrorisme au quotidien.

Et dans 5 ans ?... 40+20 pour Marine ?


Mise à jour du 13/05

Bon, ben je me suis bien planté pour mon prono. 40/60, tu parles, on est à 34/66. 6 points de moins.
Marine aussi s'est bien plantée, ça tout le monde le dit et le répète, sur tous les tons.

Mais les sondages ? Ah, eux, aucun problème ! Il y en a même qui pavoisent : "Les critiques sur les sondages étaient injustifiées", "Nous ne nous sommes pas trompés sur l’élection française".

Non, pas trompés. Ou si peu : juste 6 points d'erreur.
Une paille. Un point de détail. D'ailleurs, avez-vous vu un seul article qui en parle ?

Alors, mon 2ème prono, pour la suite des opérations ? On n'a toujours pas le nom du premier ministre. Affaire à suivre.


samedi 29 avril 2017

Suivez le guide - Votez Macron !




Sarko président, vous avez adoré ?
Alors suivez son bon conseil :










Et Hollande président ? Vous avez adoré aussi ?
Alors suivez aussi son bon conseil :







dimanche 2 avril 2017

Tous des …ons


Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon. 
Rien que des ...ons, tous des …ons. Voilà notre brave Marine face au mur des …ons. 

Ami électeur, passe le mur du çon, franchis le Rubicon !

Florilège :
Les …ons gagnent toujours, ils sont trop. (d’après François Cavanna)
Les …ons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît. (d’après Michel Audiard)

Et celle-là, pour Macron : Ce qui est surprenant avec les jeunes …ons, c'est leur propension à devenir de vieux …ons. (Doug Larson)

jeudi 15 décembre 2016

Drame des Migrants, Le Retour

Nous sommes le soir du 15 décembre 2016 : sur Euronews, j’apprends que Mama Angela va foutre dehors environ 12.000 afghans. Et que c’est que le début. 

Wir schaffen das, comme dirait l'autre !

Scandale international ? Les heures les plus sombres, le retour ? Voilà notre héroïne teutonne passée sur le côté obscur, trumpisée et orbanisée ?

Je jette un œil dans Le Monde : silence radio. Ne le dites à personne.

Alors Le Figaro ? En page principale, que dalle. Ah, dans le flash actu, un petit article, qui parle de 34 expulsés. Pas de quoi fouetter un chat. 

Sur l’Express, on titre aussi sur les 34, puis on glisse en douceur sur les 12.000 qui « sont considérés comme devant être expulsés ». Une petite mention sur des ONG qui râlent, et le reste de l’article essaie de faire passer la pilule.

Il faut aller en Suisse, sur Le Temps pour trouver un ton un peu plus agressif.

Et voilà. Google ne me trouve rien d'autre. Circulez, y'a rien à voir. 


Alors, on déclare ouverte la Saison 2 ? Drame des Migrants, Le Retour ? 

Eh ! Hollande, Cazeneuve ! N'oubliez pas le couple franco-allemand ! Allez, va falloir s'y mettre aussi, mes lapins. Et en vitesse avant que tous ces afghans ex-allemands ne viennent se planquer chez nous... 


-- EDIT du 17/01/2017 -- 

Un mois de passé, et nous y sommes déjà : "Immigration : les réfugiés "Merkel" arrivent à Paris". 
Les afghans débarquent. 
50 à 100 "entreraient" en France chaque jour. "Entreraient", j'adore. En fait, personne n'a aucun chiffre fiable, merci Shengen !.
Et on a droit au top du top, la crème de la crème : tous ceux dont les allemands ne veulent pas.

Voilà pourquoi personne n'a grondé Mama Angela : ils savaient tous que la France ouvrirait grand ses portes.

samedi 19 novembre 2016

C'est quoi la différence entre Trump et Hollande ?

Trump, il veut faire construire un mur, payé par son voisin, pour empêcher les migrants d'entrer.

Hollande, lui, à Calais, il fait construire un mur, payé par son voisin, pour empêcher les migrants de sortir.

Donc, vous voyez bien que ça n'a strictement rien à voir !

dimanche 11 septembre 2016

Ma question au gouvernement

Ah, si seulement j'étais député. Je pourrais poser ma petite liste de "questions au gouvernement".
Quelques questions toutes bêtes, que malheureusement personne ne lui a jamais posées.

Mes questions, je les poserais à Manuel Valls. Manu les gros bras.

Et mes questions, les voilà :

"
Mr le Ministre,
En novembre dernier, vous nous annonciez 10.500 islamistes radicaux fichés S.
Aujourd'hui, vous venez nous en annoncer 15.000, qui sont suivies car elles sont dans un processus de radicalisation (comme en termes galants ces choses-là sont dites !).
Et que tout ça va nous coûter dans les 3 milliards rien que pour les aménagements pénitentiaires.
Sans compter je suppose les milliards supplémentaires pour surveiller tout ce petit monde, mais aussi sécuriser les écoles, les églises, les salles de spectacles, les boulevards des anglais, les commissariats et les hypermarchés cacher. Et payer les assurances et les médailles aux victimes des attentats.

Voici donc mes 2 questions toutes simples :
1) Sur ces 15.000 islamistes radicaux suivis, combien n'ont pas la nationalité française ?
2) Sur ces 15.000 islamistes radicaux suivis, combien ont la double nationalité ?

Je vous remercie de vos réponses !
"

samedi 18 juin 2016

Une bonne tranche de Vivre Ensemble




Le 16 juin, au match France-Albanie, on avait gueulé d’un peu trop près contre les Albanais, on leur avait envoyé  quelques canettes. Alors on s’est fait sortir par la Sécurité. Dans le camion des flics, on se marrait bien, on chantait la Marseillaise, on faisait des olas. Au commissariat, le chef nous a engueulé, et il nous a dit qu’on était tous condamnés à suivre une session de Vivre Ensemble, le samedi suivant, à la mairie du XIIIème. 

Alors ce matin, on s’est retrouvé dans une petite salle de la mairie, à 9h30. On était quatre. L’animatrice est arrivée, c'était une petite asiatique. Elle nous a fait assoir en cercle, et elle nous a dit de commencer par un tour de table (sauf qu’y avait pas de table).
Moi, c’est René, j’suis chauffeur de taxi. Y’avait un gars des cités, un petit nerveux qui s’appelait Hakim. Y’avait un grand Sénégalais d’au moins 1m90, Momadou (un balaise au lancer de canettes). Et puis le quatrième, on n’a jamais réussi à savoir d’où il était. Il parlait pas un mot de français, ni le portugais (je me débrouille pas mal en portugais, rapport à ma belle famille). Pas non plus l’arabe, ni le swahili. L’animatrice a essayé aussi l’anglais et le chinois. Rien à faire. A mon avis, c’est un supporter albanais qui s’était trompé de côté.
L’animatrice a dit que bon, tant pis, et qu’on allait commencer.
Alors Momadou, il a dit : « Moi, j’étais venu pour soutenir mes frères de race, odieusement exploités par la FIFA ». L’animatrice lui a dit qu’elle comprenait, et qu’il pouvait partir. Et il est parti.
Moi, comme j’étais pas venu soutenir mes frères de race, et qu’il était déjà 10h du mat’, j’ai commencé à déballer un sauciflard. Alors Hakim m’a sorti : « T’as pas aussi amené la tête de sanglier, pour la balancer devant la mosquée, enc…é de ta race ? »
Je lui ai répondu : « Crétin de ta race, la chasse est fermée, où que j’aurais une tête de sanglier ? ».
Il s’est énervé encore plus et m’a dit : « Les races ça existe pas, tu sais pas ça, enc…é de français ? »
Alors je lui ai sorti : « Je m’en fous des races, mais j’aime bien le sauciflard, et j’aime pas le melon. »
L’animatrice répétait sans arrêt : « Allons, allons, calmons-nous et commençons ».
Hakim est devenu hystérique, il répétait : « Je vais te planter, je vais m’acheter un céramique et je vais te planter. »
L’animatrice est partie en criant des trucs en chinois.
Alors nous aussi on est parti de la mairie. D’une main, Hakim continuait à me crier dessus, tout en accrochant son casque de scooter avec l’autre main.
J’ai embarqué le supporter albanais dans mon taxi, et je l’ai posé à la station de bus.

Eh, Jean-Jacques ! A quoi ça sert, au juste, ces sessions de Vivre Ensemble ? 

vendredi 18 mars 2016

"Drame des Migrants" - Suite - C'était la Réponse B !

Putain, Jean-Jacques, t'as vu ça ! Journée historique à marquer d'un petit caillou blanc : les impuissants qui nous dirigent ont choisi ma réponse B).

Je cite Flamby dans le texte :
« Tout migrant ou réfugié qui se présente sera ramené en Turquie, mais dans le respect du droit, c’est-à-dire après examen personnel de sa situation. »

On t'examine, et on te renvoie. Comme ça, on respecte le droit. 

Les petits détails techniques de l'accord sont marrants. Par exemple : à chaque fois qu'on en renvoie un en Turquie, on en récupère un autre en échange. Donc par exemple, on en renvoie un million en 2016, et on en récupère un autre million en échange. 

Mais ne soyons pas grognons sur cette avancée, et profitons de cet événement pour faire un petit récap. de cette année grandiose, ou médias et politiques se sont employés, jour après jour, à nous faire prendre les vessies pour des lanternes.

Phase Enthousiasme :
D'abord, Angela : il faut y arriver, donc on y arrivera. Et 1 million et quelques plus tard : ouais, on n'y arrivera pas.
Ils ont voué aux gémonies le fâchiste Orban et son mur anti-migrants (type barrières de Calais). Et finalement ils ont remis des contrôles à toutes les frontières.
On nous a dit : il en faut encore plus, on en a besoin pour relancer la croissance. Et un an plus tard, sur un million, y'en a à peine 300 qui sont au boulot.
On nous a dit : c'est plein d'ingénieurs, des cadres sup., des médecins. Et y'en a 30% d'illétrés. Les autres, ils ne parlent ni allemand, ni anglais.
On nous a dit : c'est pas des djihadistes, puisqu'ils fuient l'Etat Islamique. CQFD, pas vrai ? Et maintenant, Europol et Scotland Yard se demandent : dans le paquet, combien de milliers de terroristes.
On nous a dit : c'est des malheureux réfugiés, faut bien faire quelque chose. Et ça débarque d'Algérie, du Maroc, de l'Erythrée. 

Phase Perplexité :
On a eu l'épisode Bataclan : regardez, c'est pas des réfugiés, c'est des petits gars bien de chez nous. Mais ils sont tous passés par Lesbos avec de faux passeports.
On a eu l'épisode Cologne : surtout pas d'amalgame ! Mais ils sont tous "arrivés en 2015".

Phase Panique à bord !
On nous a dit : pendant l'hiver, le flux va se calmer. Et ça débarquait à plus de mille par jour.
On nous a dit : en échange de 3 milliards, la Turquie va nous arrêter ça. En en échange de ces 3 milliards, la Turquie ... refusait de reprendre les centaines de milliers qui passaient quand même.

Et maintenant, à toutes ces chances pour La France, on leur ferme la porte au nez, "dans le respect du droit" (et on ouvre grand la fenêtre). 

Mais bien sûr, Orban et Le Pen, c'est toujours des salauds de populistes nauséabonds. 

Allez, bonsoir, je vais au pieu. J'ajouterais tous les liens un autre jour. 

mercredi 27 janvier 2016

"Drame des Migrants" - Ou pourquoi faire simple quand on peut ne rien faire ?

Et ça débarque sur l’île de Lesbos, des milliers par jour, même en plein hiver. Et on fait pleurer les chaumières sur les canots qui chavirent, les faux gilets de sauvetage vendus par des escrocs, les enfants qui se noient.
Et Bruxelles qui gueule contre les grecs : c'est la passoire ! Si ça continue, on va finir par faire les gros yeux ! 
Et les grecs qui se lamentent : y’en a bien trop, comment voulez-vous qu’on s’en sorte !
Et les turcs qui réclament leurs 3 milliards pour continuer à « maintenir les migrants sur leur sol ».

Mais au fait, c'est où ça, Lesbos ? J’avais pas encore regardé la carte de près. Ah, vous non plus ? Alors jetez un œil, et pendant ce temps je vous explique. 



Opération en 3 temps :
1) Les clandestins migrants réfugiés font le trajet en canot pneumatique à moteur, depuis la Turquie jusqu’à Lesbos : 9 km, 40 minutes
2) Ensuite ils vont à pied ou en bus jusqu’au port de Mytilène.
3) Et là, les grecs les installent bien gentiment dans des ferry-boats, et c’est parti pour une croisière de 400 km, 15h, jusqu’à Athènes.
Ensuite, des norias de trains spéciaux (4 par jour), des camps de transit, pour une traversée express des Balkans, jusqu’à la terre promise de Mama Angela et des petites mademoiselles parfumées à l’eau de Cologne.

Les impuissants qui nous dirigent ont 2 solutions simples et évidentes :

Réponse A) Soit les migrants, c’est toujours une chance pour la France, l’Allemagne, l’Europe. 
Alors solution  simplissime : ils prennent juste un peu d’avance pour l’entrée de la Turquie en Europe, et ils ouvrent la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce. Là, on s’en récupère 3 millions de plus dans l’année, ou peut-être bien 10 millions. Et 0 noyé. 

Réponse B) Soit les migrants, c’est plus une chance pour personne. 
Et là aussi, solution simplissime : au lieu de les mettre dans le ferry direction Le Pirée, Grèce, 400 km, on les mets dans le ferry direction Ayvalik, Turquie. 45 km, 2h de trajet. Et 0 noyé.
Oui, d’accord, il faudra plusieurs centaines de flics et des canons à eau pour y arriver. Mais en 1 semaine, je vous garantis qu’il n’y a plus un seul migrant à monter dans un canot pneumatique pour Lesbos, Samos, Kos y autros Chios. 

Seulement, voilà, les solutions simplissimes, c’est populiste. Donc, pour les impuissants qui nous dirigent, évidemment, c’est pas possible.

EDIT - EDIT - EDIT du 28/01

Eh ben merde alors, j'y crois pas !
Je publie ça le 27 au soir, et le 28 voilà le premier ministre de Hollande (la Hollande le pays, hein, pas le Flamby) qui me pique mon idée !!!
"Renvoi direct en Turquie : la solution express des Pays-Bas."

Eh, Jean-Jacques, ça t'en bouche un coin, pas vrai ? Un visionnaire, le René, hein ?